Madrid : Juan Del Alamo, une oreille, confirme une nouvelle fois

Fades JP Domecq pour la corrida de presse (vidéo)madrid-juandelalamo-domecq

Photo : Juan Pelegrin (http://www.las-ventas.com/index.asp)

Après la triste tarde de la veille, les ponchos et parapluies étaient de sortie pour la traditionnelle corrida de la Presse avec la présence de l’Infante Elena en barrera.
Les toros de Juan Pedro Domecq bien présentés cependant, mais n’auront pas été à la hauteur, sans bravoure, donnant un jeu varié, nobles certains mais manquant de fond et sans transmission, fades les autres.

El Cid (silence et silence) laissera encore une copie quasi blanche, ses adversaires manquèrent de force, pliant souvent les pattes antérieures. A noter cependant un quite par delantal muy suave.

El Fandi (silence après avis et silence) fut discret face à un premier adversaire noble mais sans transmission. Il se montra à l’aise comme aux banderilles lors de 4 paires ajustées. Par la suite, rien à signaler, il abrégea.

Juan del Alamo (1 oreille et silence) fut sérieux faena à un premier adversaire noble mais manquant de fond et ne s’employant pas entièrement dans la muleta. Faena intelligente, il sut abréger les séries quand le Domecq baissait de rythme. Sa prestation fut supérieure aux qualités de l’animal et conclut d’une lame entière. Décidé à sortir par la grande porte, il reçut l’ultime par une larga mais face un toro fade et sans charge, il dut se résoudre à réaliser son rêve.  

 

Les commentaires sont fermés.