Vauvert : un beau festival taurin au profit de l’association La Clé

Triomphe d’El Boni, Serrano, Vanegas et Valencia
Vauvert-festival la clé

Photo : Daniel Chicot (Aplausos)

CR : Toreria.net pour vuelta

Belle entrée pour ce festival au profit des enfants malades de leucémie pour l’association chère à Marc Serrano  » la clé  » Le paseo démarre avec 25 minutes de retard du au filtrage habituel et la fouille des aficionados alors que librement, quelques enragés leurs crachent des injures et des insanités sous l’œil impassible des forces de l’ordre ! A l’issue du paseo une minute de silence fut observée à la mémoire de José Maria Manzanares. Coté toros, Virgen Maria (1er), Cuillé (2ème et 3ème), Pagès Mailhan 4ème, 5ème et 6ème) Piedras Rojas (7ème) avaient amené du bétail intéressant à plusieurs degrés. Le 3ème de Cuillé fut honoré d’une vuelta posthume.

El Boni (2 oreilles) est élégant à la cape avec un adversaire toréable mais manquant un peu de piquant. Les banderilles sont réparties avec Marc Serrano et le raseteur Cedric Miralès. Après un début par statuaires, la faena se déroule avec beaucoup de temple sur les deux cotés. Le toro répond bien et passe facilement. Une entière en bonne place achève le travail.

Marc Serrano (2 oreilles) reçut son Cuillé par quelques capotazos difficiles à cause de la violence de l’animal. Les banderilles sont partagées avec les raseteurs Cédric Mirales et Hadrien Poujol. Un travail de muleta déterminé lui permet de s’imposer mais le toro devient réservé. La fin de faena est combative et autoritaire. Une entière contraire et un peu arrière parachève le travail.

Victorino Martin (1 oreille) reçut un très bon novillo sans mauvaises intentions, un vrai carreton. De beaux gestes agrémentent sa faena à droite et à gauche, son plaisir de toréer se voit sur son visage. Malheureux aux aciers il ne coupe qu’une oreille.

Mario Dieguez (1 oreille après avis) est élégant à la cape. Deux piques sont effectuées par Renaud Vinuosa. Le travail de muleta essentiellement sur la corne droite est intéressant mais un peu long, ce qui entraîne le désintéressement de l’animal. Malgré ses difficultés aux aciers, une oreille tombe du palco

Manolo Vanegas (2 oreilles après 2 avis) nous servit un travail fleuri à la cape. Banderillero, il donne un tiers très enlevé. Sa faena est agréable, bien sur les deux cornes mais particulièrement à gauche. Il transmet parfaitement avec le public. Malgré son infortune aux aciers la présidence lui concède deux oreilles

Guillermo Valencia (2 oreilles) doit combattre un Pages Mailhan piqué par Patrick Alarcon qui reçoit une ovation après deux belles piques bien placées. Mais sa faena n’est pas réellement construite. Les passes sont un peu désordonnées. A sa décharge, le toro un peu tardo n’est pas un collaborateur parfait mais tout de même deux oreilles accordées.

Pierre Mailhan (1 oreille après avis) n’était pas sur la même longueur d’onde de son Piedras Rojas exigeant qui demandait un peu plus de métier. Le tiers de piques est assuré par Victorino Martin. Quelques jolis gestes durant la faena de muleta nous ont tout de même donné un aperçu de ses qualités. Lui aussi est malchanceux au moment de la mort mais le président lui octroie une oreille.

Très belle après midi pour une belle cause. Le public enchanté a fait une grande ovation à tous les participants lors de la vuelta finale.

CR : Roberto El Sobresaliente, Toreria.net pour vuelta

 

 

Les commentaires sont fermés.