Vauvert : intéressants novillos de Palha mais mal exploités

Les hommes n’étaient pas au rendez vous (vidéo)vauvert-palha- ortiz

Novillos de Palha bien présentés, un lot très égal en trapio et en tête. Les deux premiers avaient de la faiblesse. Donnant un jeu inégal mais qui auraient du laisser leurs oreilles sur le sable de la cité gardoise si les jeunes garçons avaient un peu plus de motivation et de fibre novillera ! Il est vrai que certains présentaient des difficultés, mais parfois il faut savoir s’accrocher. Le 4ème a été honoré d’une vuelta posthume.

Cayetano Ortiz (silence et silence) reçut son premier Palha par de bons capotazos mais très vite l’animal cherche les planches. A la muleta il nous donne une faena essentiellement droitière qui transmet peu. L’estocade après pinchazos se termine dans les planches. Avec son second  il semble mieux s’entendre. Quelques jeux de capote désordonnés et le novillo rencontre trois fois la cavalerie, amenant un affolement en piste. Quelques jolis gestes à droite et à gauche laissent espérer. Le novillo noble répond bien  mais la faena s’éternise sans grand intérêt (peut être qu’un indulto était espéré ?). Une mort laborieuse et le public reste froid sauf pour le toro qui effectue une vuelta posthume.

Fabio Castañeda (ovation et silence) débuta le combat par une larga de rodilla et des fioritures sud-américaines au capote. Il échange les banderilles avec César Valencia, brinde son novillo au public et entame sa faena par des statuaires. Quelques jolis gestes avec la muleta et particulièrement une série de naturelles car le novillo met bien la tête. Mais malheureusement Fabio ne pèse pas assez sur son adversaire et les passes défilent. La mort est un peu longue. Son second assez violent est très bien piqué par Jacques Monnier qui est applaudi. Là aussi il échange les banderilles avec C. Valencia. La faena, très rapide sans vraiment enchaîner est un peu électrique. Dommage car le Palha ne demandait qu’à être toréé. Elle se conclue par un bajonazo de compétition

César Valencia qui remplaçait Guillermo Valencia (ovation et silence) toucha au sorteo un premier exemplaire très difficile à stabiliser. Il rend la politesse des palos à Castañeda mais sans grand brio. A la muleta il est souvent désarmé et ne maîtrise pas vraiment le sujet du jour. Quelques passes sont données sans enchaînement. Il conclut par une entière engagée mais caïda. Pour son second, les capotazos sont désordonnés. Ce novillo très vif déroute quelque peu la cuadrilla. Le vénézuélien, prudent, ne prend pas les banderilles. La faena très courte est surtout gauchère. Un pinchazo et une entière terminent le travail.

A l’issue de la course, des prix ont été remis : Meilleur piquero – Jacques Monnier. Meilleure cuadrilla – desierto. Meilleure faena – Cayetano Ortiz (sifflets d’une partie du public). A noter, le prix de la cuadrilla desierto a été remis au mayoral de Palha !!

RESUME VIDEO : http://www.corrida.tv/rubriques/actualites/index.asp?id=3074

 

Samedi :

Deux erales de Taurelle, puis deux du Laget et un des héritiers de Christophe Yonnet pour le meilleur, en l’occurrence Daniel Soto, opposé à El Diego.

Daniel Soto (silence, 1 oreille et silence)

El Diego (ovation et ovation)

CR : El Sobresaliente (Toreria) pour Vuelta

 

Les commentaires sont fermés.