Séville : arène pleine et deux oreilles pour José Maria Manzanares

Vendredi, Pepe Moral sauve la tarde (Vidéos)
Séville-manzanares-arjona

Photo : Arjona (Aplausos)

  • Samedi 18 avril :

Sous un beau soleil, la plaza de la Maestranza a affiché le lleno de No Hay Billetes. Malgré un lot sans race de Victoriano del Rio, Manzanares aura fait le maximum pour donner de l’émotion au public sévillan, prêt à s’enflammer avec leur enfant chéri. Deux coups d’épées sin puntilla le récompensa de deux pavillons mais insuffisants pour sortir par la porte du Prince. Lama de Gongora a pris l’alternative des mains d’Enrique Ponce et aura montré de la volonté mais fut sans option face à ses adversaires.

Toros de Victoriano del Río et Cortés (3ème  et 4ème),  de présentation faible, décastés, sans race et donnant peu de jeu.

Enrique Ponce (silence et silence)

José María Manzanares (1 oreille après avis et 1 oreille)

Lama de Góngora qui prenait son alternative (ovation et silence)

Saluts des banderilleros Curro Robles au 1er, Curro Javier y Luis Blázquez au 5ème et qui déclenchèrent la musique.

  • Vendredi 17 avril :

Petit fracaso avec la ganaderia de Montalvo, de présentation correcte mais faible. Deux sobreros du même fer n’ont pas changé grand-chose. Pepe Moral grâce à son envie a sauvé in extremis la tarde. Détails de Luque avec toujours autant de classe

Toros de Montalvo, de bonne présentation mais faibles et sans jeu, le troisième et quatrième furent renvoyés pour faiblesse aux corrals.

El Cid (silence et silence)

Daniel Luque (silence et silence)

Pepe Moral (silence et 1 oreille)

 

Les commentaires sont fermés.