Samadet : Grand Triomphe de Juan Leal dans son encerrona

Bon lot de novillos de Fuente Ymbro ALBUM PHOTOS

juan-leal-samadet-2013

Novillos de Fuente Ymbro de présentation correcte, encastés, tous nobles et mobiles avec leurs exigences. Le 5ème nommé Jalado, encasté et noble, chargeait avec du fond, classe et transmission, a été indulté à la demande de l’éleveur Ricardo Gallardo et du public malgré le fait qu’il n’a pas été piqué…

Juan Leal (1oreille, vuelta, 1oreille, 1oreille, 2 oreilles et la queue symboliques, 1oreille)

Devant une arène quasi pleine, Juan a réussit son pari. Il a fait preuve de maturité, et a étalé sa classe et son pouvoir de domination. Quand il a respecté les trois principes de base : Parar (rester soi-même immobile), Mandar (commander, obliger le toro à suivre la trajectoire) et Templar (adapter la vitesse et la freiner) et à prolonger la passe le plus loin possible, Juan a servit des muletazos de grand niveau avec classe, profondeur et transmission. Il a varié également son répertoire et n’est tombé que rarement dans ses travers qui consistaient à abuser de passes circulaires dans un terrain très réduit et à étouffer ses adversaires avant de les toréer. Quand il sut prendre de la distance et laisser respirer ses opposants, il pesa sur chaque passe, imposant ainsi sa domination. Le seul reproche que l’on peut lui faire, c’est d’avoir délaissé rapidement le tercio de varas.

Enhorabuena Juan y gracias !!!

On connaît le personnage qu’est Ricardo Gallardo, il est enthousiaste et vit sa passion de façon très expressive et souhaite le meilleur pour ses toros. Mais un éleveur doit-il être aussi présent dans une course ? Doit-il tout décider ? Juan fait ci, Juan va là, la musique c’est quand elle joue, Juan prends pas l’épée…
Ce qui est sûr, la présidence n’avait pas d’autre choix que de sortir le mouchoir orange, vu la demande soutenue et autoritaire de l’éleveur suivie de celle du public…


Novillada Samadet : Juan Leal gracie « Jalado… par jeanmi_64

Les commentaires sont fermés.