Saint Sever : intéressant lot de novillos de José Escolar Gil

En matinée, encierro limpio malgré un blessé par cornadacayetano-escolar-saintsever

GALERIE PHOTOS ENCIERRO ET CAPEA

GALERIE PHOTOS DE LA NOVILLADA

Novillos de José Escolar Gil bien présentés, dans le type de la maison, du Santa Coloma, seul le 5ème sortit avec la corne droite escobillée. Ils sortirent tous du toril avec puissance et rapidité comme durant leur parcours de l’encierro du midi. Noble dans l’ensemble, donnant du bon jeu, manquant parfois un poil de transmission et posant des difficultés aux jeunes novilleros, encastés. Après midi intéressante par la présence de ces novillos sous l’œil attentif d’El Fundi, gendre du ganadero.

Cayetano Ortiz (silence et 1 oreille) Gaetan commença timidement mais fut appliqué face au premier exemplaire qui manquait de transmission. Il profita des qualités du 4ème, faena appliquée, douce et émouvante grâce et surtout à l’excellente interprétation musicale du pasodoble La Concha Flamenca de la peña Al Violin qui conquit plus le public que la faena de Gaetan.

Tomas Angulo (vuelta et 1 oreille) Son premier toro fut exigeant et encasté qui le mit en difficulté, encore très vert pour ce genre de confrontation, il a séduit le public saint severin par son courage, sa vaillance et son engagement. Son second opposant répétait avec classe dans sa muleta et réussit à le guider avec application. Il échoua aux aciers mais son engagement lors de l’acte suprême lui fit couper un trophée

Borja Jimenez (silence et vuelta) est un bon capeador et possède une certaine classe. Mais à la muleta, ses placements très décroisés et trop profilés, lassa une grande partie du public. Face à l’ultime qui humiliait avec classe, il fut auteur de bons moments mais profilés. Malheureusement pour lui, il connut de grosses difficultés aux aciers. Encore une excellente interprétation du pasodoble Aranjuez de la peña Al Violin qui fut très acclamée.

Salut du mayoral à l’issue de la course. Sourire et satisfaction du ganadero et d’El Fundi.

En matinée :
Il fallait oser le pari de faire l’encierro avec les novillos de l’après midi et les risques que cela comportent. Mais il fut réussi et cela rassembla beaucoup de personnes. Encierro rapide et limpio, franchissement des montées et descentes et virages avec aisance. A noter cependant un blessé par cornada. Un jeune coureur espagnol de Saint Sébastien reçut un coup de corne à la jambe juste avant l’arrivée dans les arènes.

Encierro et cape saint sever 2013

Avant le départ de l’encierro de 12h12, c’est déroulé la capea avec les élèves de l’école taurine Adour Aficion. Yannis, Andy, Dorian, Jules, Jean et les autres ont pu prendre du plaisir face à de bonnes vaches.

andy-capea-saintsever

Les commentaires sont fermés.