Rion et Maubourguet : présentation des novilladas non piquées de ce dimanche

L’encaste Coquilla et Atanasio Fernandez
Rion-affiche2017

Rion des Landes propose une journée taurine le 20 août avec deux novilladas sans picadors :

Dimanche 20 août à 11h : novillos de Camino de Santiago pour Dylan Raimbaud, Dorian Canton et Yon Lamothe

Dimanche 20 août à 18h : novillos de Valdefresno pour El Rafi, Manuel Diosleguarde et Ismael Jimenez

Le midi, apéritif tapas suivi du repas. La novillada sera suivie au village gourmand d’un spectacle de danses sévillanes avec Blanca Compagnie.

Réservations au 06 07 37 80 44.

  • A 11h : première NSP

Le matin, priorité aux locaux avec les deux promesses de l’école taurine de Richard Millian,

Yon Lamothe et Dorian Canton, qui font un début de saison tonitruant, d’abord à Mugron où ils ont coupé chacun deux oreilles à leur novillo, puis à La Brède où ils ont laissé tous les deux une excellente impression.

De plus l’un deux, Yon Lamothe, est vraiment le local, puisque de Tartas (ce sera le 2ème, après El Santo de Pontonx en 2004 et 2005, à être originaire de la communauté de communes du pays tarusate et à faire le paseo dans les arènes de Rion). En fait le 3ème torero de la communauté puisque le premier a été aussi le premier torero français de l’histoire, Félix Robert de Meilhan… en 1892) mais les novilladas de Rion n’existaient pas !

L’autre, de l’école landaise, est Dorian Canton, «l’ancien» de l’école puisqu’on le voit depuis longtemps lors des capéas .Il attendait avec impatience l’âge de 16 ans pour pouvoir exercer à ce niveau…une valeur sûre.

Le 3ème, Dylan Raimbaud, élève de Rhône Aficion d’Arles, était un candidat prometteur en 2015 mais il a dû interrompre son évolution pour une opération à l’épaule et donc une année blanche en 2016. Il revient fort en 2017 et la commission a décidé de lui donner une chance de se rappeler au bon souvenir des organisateurs et du public du Sud-Ouest. Il arrive donc très motivé pour ce rendez-vous.

  • A 18h : deuxième NSP

L’après midi, ce sont vraiment les stars de la catégorie des NSP 2017 qui seront présents.

D’abord le français El Rafi, au sommet de son art à ce niveau, et prêt à passer à l’échelon supérieur. Après avoir obtenu quatre oreilles à Nîmes, il triomphe partout (2 oreilles dernièrement face à un novillo du redoutable fer de Dolores Aguirre à Boujan). Une confrontation intéressante avec ses concurrents espagnols.

Avec Manuel Diosleguarde, on tient certainement une «figura de demain».C’est encore un diamant brut de l’Ecole Taurine de Salamanca. Pour sa première année à ce niveau, il impressionne et gagne tous les bolsins importants d’Espagne auxquels il participe : Ciudad Rodrigo, Zamora, Penaranda, Fuenesanco et Bougue en France, qui lui permet d’intégrer les férias de Mont de Marsan, Dax et Bayonne. Il vient également de se qualifier pour la finale de Séville. Il s’affirme ainsi comme le leader incontesté de la catégorie.

Incontesté ? A voir ! Car Ismaël Jimenez, qui défilera à ses cotés, est aussi un authentique espoir de la tauromachie qui s’est fait remarquer en France en gagnant le bolsin «La Fragua» de Pontonx (engagé pour Mont de Marsan et Bayonne). Depuis, il multiplie les succès et a brillé dernièrement à Eauze. Excellent capéador et banderillero, sa compétencia avec Rafi et Manuel sera l’attrait principal de l’après midi.

Bien sûr, tout cela sera arbitré par les traditionnels Valdefresno fidèles à Rion depuis 25 ans (début en 1992).

Maubourguet-affiche2017

Les socios de Maubourguet toros a dévoilé le cartel de leur journée taurine du dimanche 20 août 2017 à 18h.

  • 3 erales de la ganaderia de coquilla des Sanchez Arjona :

C’est en 1944 que la famille Sanchez Arjona achète des animaux de sang coquilla de race Santa Coloma par Alfonso Sanchez Fabres. Rappelons que le Santa Coloma est issu du croisement d’animaux Ibarra et Saltillo et que la branche Coquilla est marquée sur un plan phénotypique Ibarra et au niveau comportemental Saltillo.

  • 3 erales de la ganaderia de coquilla des Sanchez Fabres :

La caste et la mobilité des coquillas, encensées par leur légendaire bravoure, ne suffisent plus pour contrebalancer leur discrète présentation. Justo Sanchez-Tabernero qui dirige depuis plus d’une trentaine d’année la devise familiale a pourtant tout tenté pour sauver le vieux fer de son grand-père. Après avoir rafraîchi le sang pour augmenter le volume de ses « bichitos », il créa une seconde lignée avec du sang Atanasio Fernandez venu de Sepulveda de Yeltes. Mais rien n’y fit, la ganaderia des Sanchez Fabres reste en marge. Aujourd’hui, rares sont les empresas qui donnent encore leur confiance à la devise.

Le cartel est le suivant :

Hector GUTERRIEZ du Mexique,

Il a 17ans et est élève du citar (centro d’alto redimiento para toreros) en 2016 il est finaliste du concours des novilleros dans la monumental de Mexico en 2017 et gagne le bolsin de llerena; finaliste du bolsin de Ledesma et se qualifie pour la prochaine finale du célèbre Alfarero de Plata de Villaseca la Sagra. Il est le premier triomphateur sans chevaux dans le sud ouest avec 2 grosses oreilles coupées à un imposant novillo du comte de Mayalde à ARZACQ une tauromachie totale et très exposée sont les qualificatifs que l on peut afficher pour décrire le concept de ce jeune et ambitieux mexicain.

João d’ALVA du Portugal

João Ricardo Paicão Da Silva est son nom complet. Il est né le 24 avril 2000 à Alcochete (Lisbonne). C’est un Jeune élève de l’école taurine José Falcão de Vila Franca de Xira

Yon LAMOTHE de France

Ce jeune homme natif de Tartas apprend au sein de l’école de Richard Milian. Il apprend très vite et met son sens du toro au service d’une tauromachie enlevée intelligente et remplie de fraicheur!

Il triomphe à Saint-Sever en novembre 2016 face aux exigeants Sanchez Fabres et remporte le premier trophée Felix Robert.

Il triomphe de nouveau avec force a Mugron en coupant 2oreilles a un novillo de Alma Serena et est le récent vainqueur du bolsin la Muleta de Saint Martin de Crau.

A Maubourguet, il retrouvera les exigeants coquillas partenaires de son premier triomphe!

Hagetmau-Yon Lamothe-galerie

Les commentaires sont fermés.