Pamplona : oreille pour Pepe Moral, blessure de Gonzalo Caballero

2ème encierro d’Escolar Gil émotionnant (vidéo)
Pamplona-PepeMoral-Escolar


Photo : Emilio Mendez (Aplausos)

Intéressante corrida avec les toros de José Escolar Gil, tous très bien présentés, astifinos et sérieux. Exigeants et compliqués, ils donnèrent une certaine émotion. Meilleurs les 3ème, 4ème et 5ème. Manquant de force le second.

Eugenio de Mora fut très décevant, en difficulté, reculant toujours. Le quatrième, nº 17, « Diputado », le toro qui fit demi-tour à l’encierro matinal, montra de la noblesse et une certaine classe dans ses embestidas que E. de Mora ne sut jamais profiter. Gonzalo Caballero, montra du courage, il reçut, lors de l’estocade, une cornada de 12cm à la fesse gauche qui affecta le nerf sciatique et qui l’empêcha de revenir en piste face à l’ultime ainsi qu’un coup à l’abdomen. Pepe Moral coupa l’oreille du quinto, un noble Escolar auquel il livra des naturelles de belles factures avec une certaine classe alors que les tendidos du soleil se vidaient à cause de la pluie.

Une fois encore, les picadors ne furent pas à la hauteur, piquant mal et en pompant fortement, galvaudant ces tercios de piques comme la veille. Ce qui est inadmissible quand on torée dans une féria qui s’appelle « féria del toro ». 

Eugenio de Mora (silence, ovation et silence)

Pepe Moral (silence et 1 oreille)

Gonzalo Caballero (ovation avec blessure)

 

Le deuxième encierro fut long et limpio en 4min03 dut essentiellement à un toro qui fit demi-tour dès le début du parcours, repartant aux corrales. Il effectua par la suite le trajet avec le second troupeau de cabestros. C’est la troisième année consécutive qu’un toro de la ganaderia de José Escolar Gil retourne seul aux corrales. Les cinq premiers toro firent une course très rapide en 2min27, mettant en difficulté les coureurs dont certains furent pris de court. 2 blessés par coup de corne.

Les commentaires sont fermés.