Orthez : la commission taurine a présenté les cartels du dimanche 29 juillet

Défi ganadero français le matin et l’après midi
Orthez-cartel-2018

  • Les cartels de la journée taurine du dimanche 29 juillet 2018

La Commission taurine d’Orthez vient de boucler ses cartels de la prochaine journée taurine dans le cadre des fêtes de la cité 2018, à savoir le dimanche 29 Juillet.

Sur le désir d’un « défi ganadero français », elle se compose de la novillada en matinée où 2 jeunes toreros se partageront 4 novillos d’élevages du Sud-Ouest et d’une corrida « a las 6 de la tarde » pour 3 toreros d’expérience face à 6 élevages français.

Sur ce fait, ses choix se sont portés sur 4 critères majeurs :

– Donner sa chance à des novilleros de notre régions dans une période où « le Sud taurin » voit pléthore de jeunes apprentis toreros français. La novillada sera 100% sud-ouest (taureaux et novilleros).

– La tradition de récompenser des triomphateurs de l’année précédente, toreros ayant brillamment relevé le difficile défi des « toros » de l’an dernier au Pesqué.

– Proposer au moins un torero inédit à Orthez.

– le cartel de la corrida sera international.

NOVILLADA :

Dorian Canton : sa présence à Orthez est une évidence car il est le premier torero béarnais à se hisser à ce niveau. De ses années à l’Ecole Adour Aficion, faisant preuve d’une volonté et d’une maturité étonnante du haut de ses 17 ans, Dorian a franchi plus rapidement que prévu les étapes de sa formation. Une seule année en « non piquée » lui suffira pour passer dans la catégorie supérieure de la novillada avec picadors début avril 2018. Le succès est immédiat lors de sa première à Mugron, confirmant en suivant à Garlin avec 2 oreilles devant le réputé et lourd bétail de Pedrazas. Orthez découvrira ce béarnais prometteur.

Baptiste Cissé : Ce jeune landais, arrivé sur le tard à l’Ecole taurine de Richard Milian, études et majorité obligent, s’est vite fait un nom en triomphant en 2016 des 2 importants rendez-vous que représentent Dax et Bayonne en novilladas sans picadors. Ses 2 années à ce niveau montreront un apprenti torero appliqué et généreux, s’affirmant par des qualités physiques et mentales indéniables. Il est passé à l’étage supérieur de la novillada piquée à Mugron en avril 2017. Il aura la courtoisie de pallier au dernier moment le remplacement du novillero Adrien Salenc, prévu à la novillada matinale d’Orthez en Juillet. Pour ce geste torero et surtout parce qu’il fut très méritoire devant les « Curé de Valverde », Orthez lui offre une nouvelle opportunité. Baptiste Cissé est un jeune torero attachant.

CORRIDA :

Juan Leal : Cet arlésien, installé en Espagne pour assouvir sa passion, ancien élève de l’Ecole Taurine d’El Juli, est inédit à Orthez. C’est la valeur montante de la tauromachie française du fait d’une année 2017 faste où notre jeune torero a relevé avec succès des combats, souvent avec les élevages parmi les plus difficiles.
Remarqué à Bilbao devant les Miuras et par deux fois à Madrid, il démontre à chaque course ses qualités de sincérité et de courage aussi bien en Espagne que depuis son retour en France après 2 ans d’absence. Il fait partie de ces toreros dont la faena se conduit au plus près du « toro », dans ce que l’on appelle « les terrains impossibles ». Avant de le découvrir « en Orthez », il se mesurera aux exigences « toristas », de Nîmes à Céret, en passant par les réputés Dolores Aguirre de la feria de Mont de Marsan.

Tomas Campos : La tradition taurine veut que les toreros triomphateurs du jour soient répétés l’année suivante par reconnaissance et récompense du travail accompli. C’est en sortant « a hombros » du Pesqué , pour ses 2 oreilles, que cet espagnol d’Estrémadure a gagné le droit de faire un nouveau paseo . Si son engagement dans la lidia est total, sa volonté et sa profondeur sont ses grandes armes. Vic- Fezensac l’a reconnu pour ces qualités là et reconduit en 2018. Orthez fera de même. Tomas Campos est une valeur montante de la corrida actuelle.

Manolo Vanegas : ce jeune vénézuélien complète ce cartel international. Il est le second triomphateur de l’an dernier après ses 2 oreilles d’un combat épique au 6e taureau de Valverde. Il est logiquement rappelé tant sa prestation a fait l’unanimité, et cela quelques jours après son alternative vicoise lui permettant ainsi d’affronter des taureaux de 4 ans. Manolo a fait de son énorme courage une vertu primordiale au service d’une sincérité et d’une technique déjà éprouvées. Le plus français des vénézuéliens, qui fut par deux fois 1er à l’escalafon novilleril, progresse à grands pas. Assurément, un torero à voir…ou à revoir à Orthez.

Orthez-affiche2018

  • Programme le dimanche 29 juillet 2018 :

– 11h : novillada piquée 100 % Sud-Ouest.

Novillos de l’Astarac, Alma Serena, Le Lartet et La Espera pour Baptiste Cissé et Dorian Canton

– 18h : défi ganaderos français.

Toros de Pagès-Mailhan, Philippe Cuillé, Christophe Yonnet, Tardieu Frères, Fernay y sus hijas, Camino de Santiago pour Juan Leal, Tomas Campos et Manolo Vanegas.

 

Les commentaires sont fermés.