Mont de Marsan : nouvelle démonstration d’Ivan Fandiño

La générosité présidentielle offre la grande porte à tous GALERIE PHOTOSMadeleine2013-puerta grande-Joselito

Toros d’El Tajo (3, 5 et 6) y La Reina (1,2 et 4), propriété du Maestro Joselito, de bonne présentation mais inégale, nobles à divers degré, donnant du bon jeu dans l’ensemble, meilleur le 3ème, 4ème et 5èmeIls manquèrent cependant tous de piquant et furent discrets et peu brave sous le fer.

Juan José Padilla (1 oreille et 2 oreilles) est devenu un mythe, une personne admirée et adulée de tous. Il fait le spectacle et les gens apprécient, que les banderilles furent à cornes passées ou pas, que ses faenas furent composées de fantaisies comme à son premier ou de séries plus liées et profondes comme à son second, il n’y a pas de différence. Il est généreux, les gens l’aiment et la présidence également.

Ivan Fandiño (silence et 2 oreilles) devient incontestablement un grand torero et donc une attente du public plus forte. Il resta discret face à son premier qui ne se livra jamais et où il n’y trouva pas de solutions, ce qui fut une surprise. Mais Ivan offrit une nouvelle fois le meilleur de la tarde. Après une entame de réglage, il donna des séries de naturelles de très haute tenue, avec profondeur et avec temple et transmission, à faire chavirer le navire. Entière engagée après pinchazo et puerta grande.

Thomas Dufau (1 oreille et 1 oreille) fut appliqué toute la tarde et sérieux. Il montra l’envie de triompher, allant jusqu’à attendre son second opposant a porta gayola. Il fut varié dans son répertoire et sut s’adapter à ses adversaires. Ses faenas manquèrent cependant de transmission. Il fut bon matador à deux reprises.

GALERIE PHOTOS

RESUME VIDEO : http://www.feria.tv/video-2605_mont-de-marsan–tous-a-hombros-.html

Les commentaires sont fermés.