Mont de Marsan : les fêtes de la Madeleine 2018 débutent mercredi par un mano a mano

Les toros sont dans les corrales (vidéos)
Mont de Marsan-Torrealta-galerie

  • Mercredi 18 juillet – Jour 1 : Duel au sommet

Face aux toros de Garcigrande, El Juli affrontera Juan Bautista en ouverture majuscule de la Madeleine, dans un mano a mano qui prendra tout son sens. Deux toreros de prédilection au Plumaçon, qui rendra hommage à Juan Bautista, auteur d’une faena réellement somptueuse en 2017, primée par un rabo (une queue), événement inédit depuis 45 ans au Moun. Et un légitime hommage à ce gamin de 13 ans qui était venu essayer son premier costume de lumière en public un matin de Becerrada en 1995 et qui, depuis, s’est installé sur le toit du monde taurin. 20 ans d’alternative et le trophée de la meilleure faena de la dernière San Isidro dans la poche pour El Juli, enfant chéri de l’aficion montoise. Deux amis dans la vie, deux compétiteurs intransigeants dans les ruedos, pour une ouverture de feria qui peut s’avérer détonnante.

  • Jeudi 19 juillet – Jour 2 : Cocktail explosif

On dit que Juan José Padilla ne serait plus le même depuis son terrible accident dans les arènes de Saragosse où un toro lui a arraché presque la moitié du visage. Mais, bien qu’ayant perdu un œil, le torero s’est transformé en Pirate et monte toujours à l’abordage de ses adversaires avec le même courage, la même envie et la même aficion. Le Plumaçon se rappelle de toutes les tardes épiques que ce « rocker » du toreo lui a offert. Pour fêter son départ des arènes (il arrête de toréer à la fin de la saison), deux invités de prestige: Alejandro Talavante, grand triomphateur de la dernière Feria de San Isidro, et Andrés Roca Rey, la nouvelle figura aux triomphes insolents. Arbitrage par 6 toros de Jandilla, la ganaderia reine de la temporada 2017.

  • Vendredi 20 juillet – Jour 3 : Les toros de l’émotion

La Quinta et Juan Bautista : le « must » de la Madeleine 2017. Un toro immense et un torero au diapason donneront une émotion inoubliable au Plumaçon qui décernera les trophées maximum au torero arlésien en état de grâce. Deux oreilles et la queue, événement tellement rare qu’il faut remonter 45 ans en arrière pour en trouver trace (Miguel Marquez pour la corrida d’ouverture de la Madeleine en 1972). Le lot de toros choisi pour l’édition 2018 promet une grande corrida : harmonieux, très bien présenté et totalement dans le type de l’encaste Santa Coloma. Thomas Dufau connaît cet élevage dont il a gracié un toro l’an dernier. Et Emilio de Justo est devenu un spécialiste de cet encaste prisé des aficionados exigeants.

 

  • Samedi 20 juillet Jour 4 : Confrontation de stars

Sébastien Castella est une Figura. Le rêve de Nimeño et de toute l’aficion française s’est réalisé : notre torero national est l’invité privilégié de toutes les grandes ferias. Il vient d’ouvrir à Madrid sa cinquième Puerta Grande. Un exploit. Une référence. Il croisera le fer, en Mano à Mano, avec sans doute celui qui restera comme le plus grand torero de l’histoire de la tauromachie : Enrique Ponce. Le torero de tous les records, l’incombustible Maestro qui a su réinventer sa tauromachie, qui peut toréer sur des airs d’opéra et qui fait pleurer tous les aficionados. Deux grandes stars au Plumaçon. Un évènement. Une opposition de styles et de tempéraments. Un grand moment de tauromachie en perspective. Et face à ces deux stars, 6 toros de Núñez del Cuvillo, la ganaderia triomphatrice de la dernière San Isidro.

  • Dimanche 22 juillet : Jour 5 : Le toro Roi

Dans la tradition « toriste » de la Madeleine, la corrida de clôture promet des émotions fortes avec les toros-toros de Dolorès Aguirre, imposants de trapio et d’armures. Pour affronter ces fauves, le torero révélation de la dernière feria de San Isidro, Octavio Chacón, le matador français Juan Leal, et Pepe Moral, choisi par les abonnés du Plumaçon après son succès lors de la semaine « toriste » de  Madrid, et qui a également triomphé à Séville face aux toros de Miura. Trois toreros qui se présenteront pour la première fois au Plumaçon, fidèle à sa tradition de découvreur de talents. Une corrida de clôture animée par un concert de la banda Les Faïences de Samadet à l’arrastre de chaque toro, pour un mélange d’émotions taurines et musicales à ne pas rater.

  • Rappel des cartels :

– Mardi 17 Juillet à 21h30 : concours landais

– Mercredi 18 juillet à 18h : toros de Garcigrande et Domingo Hernandez pour El Juli et Juan Bautista en mano à mano.

– Jeudi 19 juillet à 11h : novillada sans picador. Erales de Casanueva, La Espera, Le Lartet, Alma Serena pour Victor Hernandez, Lucas Miñana, Solalito et Yon Lamothe

– Jeudi 19 juillet à 18h : toros de Jandilla pour Juan José Padilla, Alejandro Talavante et Andrés Roca Rey.

– Vendredi 20 juillet à 18h : toros de La Quinta pour Juan Bautista, Emilio de Justo et Thomas Dufau.

– Vendredi 20 juillet à 22h : corrida portugaise avec 4 toros du Laget (Luc Jalabert) pour João Telles et Óscar Borjas Pisa et les forcados Amadores Da Chamusca.

– Samedi 21 juillet à 18h : toros de Nuñez del Cuvillo pour Enrique Ponce et Sébastien Castella en mano à mano.

– Samedi 21 juillet à 22h : novillada piquée, novillos de Camino de Santiago pour Francisco de Manuel, El Rafi et Dorian Canton

– Dimanche 22 juillet à 18h : toros de Dolores Aguirre pour Octavio Chacón, Pepe Moral et Juan Leal

Mont-de-Marsan-affiche-madeleine-2018

Les commentaires sont fermés.