Madrid : seule la présidence technique se fait remarquer à Las Ventas

Ovation pour David Mora et Juan Del Alamo (résumé vidéo)
Madrid-Las Ramblas-Mora


Photo : Plaza 1 (Plaza de toros de Las Ventas)

Madrid restera quoiqu’il arrive une arène à part comme par exemple dans l’exagération du poids de certains toros, des tercios de piques ignorés, des changements de toros après les banderilles, des refus de donner les récompenses après pétition majoritaire…et j’en passe. Pourtant c’est bien dans ces arènes qu’est normalement respecté le mieux le règlement comme pour les avis, l’importance du placement de l’épée dans les récompenses…
Hier la présidence, sans explication, a renvoyé un toro limpio, aux corrales, mais simplement manso, fuyant les capes, ce qui mit la cuadrilla aussi sur la défensive à juste raison. David Mora demande au président de faire rentrer les picadors car tout le monde sait que le toro peut s’allumer sous le fer. Mais le président, après appel téléphonique à ses délégués du callejon, sort le mouchoir vert. Le toro « Opaco » de 601kg est donc renvoyé aux corrales sans avoir pris la moindre passe. Ce comportement du toro entretenait pourtant de l’intérêt pour l’aficionado. Incompréhension pour les gens présents dans les gradins et aussi pour les professionnels et journalistes de télévision. Le seul avantage a tout cela, c’est que ça permet de parler de quelque chose…car sinon…

Par la suite, cela a également permis de voir enfin un toro de José Cruz, présent comme sobrero depuis le début de la féria qui se révéla noble et mobile auquel David Mora après un bon début, resta par la suite en dessous.

Toros de Las Ramblas bien présentés, mansos au cheval mais nobles et fades par la suite et un sobrero (4ème bis) de José Cruz bien présenté et noble

David Mora (ovation et silence après 2 avis)

Juan Del Alamo (ovation après avis et silence)

José Garrido (silence et silence)

 

Les commentaires sont fermés.