Madrid : ovation pour José Garrido et El Fandi face aux Fuente Ymbro

Décevant lot de Ricardo Gallardo (résumé vidéo)
Madrid-Garrido-FuenteYmbro

Photo : Plaza de toros de Las Ventas « Plaza 1 »

Présence une nouvelle fois du Roi Juan Carlos en compagnie de Juan Pedro Domecq, l’infante Elena présente en barrera.

Le public madrilène commence à s’impatienter. Aucun tercio de piques de qualité ne s’est déroulé cette année. Les piques sont souvent très légères, ce qui irrite le tendido 7 qui réclame des toros.

Toros de Fuente Ymbro, de bonne présentation mais manquant de race et de caste. Meilleur le quatrième mansito mais noble.

El Fandi (silence et forte ovation) reçoit son premier adversaire par deux largas de rodillas. Manso au cheval, où il donna des coups de têtes dans le peto avant de sortir seul les deux fois. Juste de force, il ne donna aucune option au Fandi qui abrégea le combat. Le quatrième est mansito à la pique, la seconde pique doit être donnée au milieu du tendido 8. A Madrid, le public n’aime pas les fioritures, Fandi banderilla donc avec efficacité et rapidité. Il entama parfaitement sa faena par une circulaire à genoux avec temple sur la corne droite. Après une autre bonne série droitière, le Fuente Ymbro ne montre pas la même qualité à bâbord. La faena perd en intensité et ira rapidement a menos. Fandi conclut d’une épée foudroyante.

Miguel Angel Perera (silence et silence) hérita du pire lot, fade et sans race qui ne lui laissa aucune option. Seule sa cuadrilla se distingua au second, Javier Ambel aux banderilles et Curro Javier à la brega impeccable.

José Garrido (ovation et silence) se distingua essentiellement à son premier passage. Il livra un combat méritant face à un adversaire exigeant et court de charge. Il servit quelques naturelles de hautes tenues et tira le maximum de son adversaire. Le final par Bernardinas est de qualité. Malheureusement, il tua que d’un pinchazo hondo avant plusieurs descabellos qui lui fit perdre l’oreille. Il fut sérieux face à l’ultime noblon mais sans transmission.

Les commentaires sont fermés.