Madrid : Miguel Angel Perera ouvre à son tour la grande porte

Trois oreilles pour l’extremeño (vidéo)madrid-perere-puerta grande

Photo : Juan Pelegrin (http://www.las-ventas.com/index.asp)

Nouveau cartel réunissant les dites figuras. No hay billetes. Toros de Victoriano del Rio de présentation correcte et de comportement varié, noble le troisième, manquant de race les autres. Plus un sobrero 1er bis de Zalduendo peu disposé à combattre.

El Juli (silence et applaudissements) Face au sobrero de Zalduendo, querencioso, préférant se réfugier près des planches et peu disposé à combattre, Juli fut sans option et conclut d’une épée maison en contournant le périphérique. Face au compliqué quatrième, il tentera en vain de résoudre les équations. Nouvelle épée en passant directement par l’Autoroute.

José Marie Manzanares (ovation et silence) son premier opposant fut protesté au premier tiers, mais montra par la suite de la noblesse. Manzanares créa une division d’opinion, sifflé par une partie du public pour un manque de croissement, et souleva les olés pour les autres pour sa classe et sa toreria. Face au cinquième fade et sans charge, il abrégea les débats.

Miguel Angel Perera (2 oreilles après avis et 1 oreille après avis) réalisa une bonne lidia face au troisième, plaça le toro à bonne distance du cheval puis auteur d’un excellent quite avec douceur et précision. Bon tercio de banderilles de la cuadrilla. Salut de Juan Sierra. Il débuta sa faena par des statuaires temples et ajustées. Il guida par la suite parfaitement la charge de son adversaire avec domination, douceur et profondeur, l’entourant au plus près de sa ceinture et parvenant à ralentir sa charge. Il conclut d’une entière en arrière qui aurait pu lui coûter le deuxième trophée. Face à l’ultime, il montra encore son envie et son entrega, dominant un adversaire qui ne se livra pas, avec des intentions peu clair. Solide tarde de l’extremeño qui ouvre la deuxième puerta grande la San Isidro dans l’euphorie générale.

 

Les commentaires sont fermés.