Madrid : Joselito Adame, lueur d’espoir dans une tarde désespérante

Défilé de 9 toros médiocres sans combativité (vidéo)madrid_adame-palmosilla

Photo : Juan Pelegrin (http://www.las-ventas.com/index.asp)

En tauromachie, les jours se suivent et ne se ressemblent jamais. Après la gloire et l’émotion de la veille, ce fut l’ennui et le désespoir pendant près de 3 heures. Seul Joselito Adame aura brillé et séduit le public madrilène.

Les Toros de La Palmosilla de présentation correcte, mais dépourvu de combativité, de caste et de force, plus un sobrero de Torrealta (3ème bis), un autre de Gonzalez Sanchez Dalp (4ème bis), et un de La Rosaleda (5ème bis) ont défilé en piste. Par 3 fois, Florito le mayoral de la plaza de Las Ventas a heureusement guidé parfaitement les cabestros pour faire rentrer au plus vite les toros invalides. Triste tarde avec la présence de l’Infante Elena.

Juan José Padilla (silence et silence) n’eut pas l’occasion de s’exprimer et dut rester discret, sans option.

Manuel Escribano (silence et silence) espérait de meilleur adversaire pour sa confirmation à Madrid et son unique paseo pour la San Isidro. Il reçut deux de ses trois adversaires à porta gayola.

Joselito Adame (avis et vuelta après pétition majoritaire et silence après 2 avis) le mexicain, torero souvent en vue à Madrid, a encore montré son talent malgré la pauvre adversité. Il fut sérieux, dominateur et largement au dessus de ses opposants. Il fut la seule lueur d’espoir dans une tarde triste. Face au 3ème bis, il mérita le trophée demandé majoritairement par le public.

 

Les commentaires sont fermés.