La Brède-Istres : l’attitude d’Alberto Lopez Simon pourrait être sanctionnée

Le maire de La Brède et Lopez Simon réagissent
Istres_Lopez Simon

Photo : Toreria.net

  • Le triomphe madrilène monte à la tête :

Alberto Lopez Simon était annoncé pour la corrida du samedi 20 juin alors même qu’il n’avait pas de contrat et n’avait pas encore triomphé à Madrid. Attendu par les organisateurs, il a déclaré forfait moins de 48h avant car il a annoncé être insuffisamment remis de ses blessures reçues à Madrid. Mais quelques heures plus tard, les organisateurs apprennent que Lopez Simon sera au paseo… d’Istres le dimanche 21 juin à 11h en remplacement de José Maria Manzanares. Ne serait-ce pas prendre pour des cons les organisateurs et les aficionados qui ont réservé un billet à La Brède pour le voir ?

Un comportement indigne d’un homme et d’un torero qui n’a pas respecté le contrat signé, une erreur de jeunesse peut être. Mais quand on fait une faute, on doit être sanctionné. L’UVFT pourrait et doit le sanctionner. A eux de trouver la sanction la plus appropriée.

Une chance pour lui, c’est d’avoir triomphé à Istres et d’avoir attiré l’attention mais l’indulto digne d’un pueblo ne va pas lui servir à reprendre une place dans les cœurs des aficionados du Sud Ouest.

  • Lettre ouverte de M. Michel Dufranc à Alberto Lopez Simon :

 « Le mardi 13 janvier dernier la Commission Taurine Extra-Municipale de LA BREDE s’est réunie pour décider du cartel de la corrida qui s’est célébrée le 20 juin au cours de nos fêtes patronales.

Ils optèrent pour vous faire confiance à vous et à votre apoderado, avec qui ils se mirent en contact cette même après-midi par téléphone et qui nous donna son accord en votre nom.

Cet accord se confirma au travers d’un contrat en date du 26 janvier.

Ceci était avant MADRID…

Le 26 mai, la Mairie de LA BREDE a payé un acompte correspondant au tiers de la somme prévue dans le contrat.

Le 18 juin à 18h47, le Directeur Général des Services de la Mairie a reçu un courrier électronique envoyé par votre mozo de espada dans lequel il nous communiqua que vous renonciez à la corrida du 20 juin parce que vous n’étiez pas suffisant rétabli de vos blessures subies à MADRID le mois dernier. Il nous dit que ce courrier servait à lever tous doutes quant à la réalité du motif exposé et nous proposa de participer à la corrida de l’an prochain.

Nous avons cru, vraiment, ce qu’il nous exposa jusqu’au moment où nous avons appris que vous acceptiez de remplacer le Maestro MANZANARES le 21 de juin à ISTRES, où vous avez triomphé brillamment, ce qui me fait plaisir…

Pour en revenir à notre thème, nous restons sur le fait que vous n’avez pas tenu votre parole et surtout que vous avez énormément déçu ceux qui croient, comme le dit un vieux proverbe français, que l’on prend l’homme pour sa parole ou l’homme ne vaut rien en dépit du talent, courage et réussite qu’il puisse avoir.

Ce que j’attends désormais c’est que vous vous expliquiez sur ce problème, de façon à ce que, et c’est ce que je souhaite, nous n’ayons pas à demander à l’Union des Villes Taurines de France qu’elle opte pour vous exclure temporairement des arènes françaises comme le pourrait justifier le non accomplissement de vos obligations contractuelles pour des raisons clairement inexactes.

Ceci, sans le préjudice de toutes plaintes pour dommages et préjudices qui pourront être déposés devant les tribunaux compétents.

Je crois que je me dois de rendre cette lettre publique vu l’impact qu’a eu cette lamentable affaire bien au-delà des frontières de ma ville et des conséquences qu’elle pourrait avoir au niveau du monde taurin.

Je vous salue très cordialement.

MICHEL DUFRANC

Maire de LA BREDE »

  • Réaction de Lopez Simon  

Lopez Simon a réagi mais les explications ne semblent pas être très convaincantes . « De tout temps, les toreros ont décidé où et quand ils se jouaient la vie et la carrière ». Ok mais dans ce cas là il fallait refuser de venir avant de signer son contrat.

« Quiero pedir mil disculpas y ofrecer explicaciones por mi ausencia en La Brede el pasado sábado, actuando al día siguiente por la mañana en Istres para sustituir al maestro Manzanares.

No comparecí en La Brede porque, efectivamente, estaba de baja debido a la recuperación de las cornadas de Madrid, que se agravaron al actuar de nuevo el 24 de mayo. Sin embargo, cuando surgió la posibilidad de actuar junto a dos máximas figuras del toreo vi la oportunidad de cumplir un sueño que tengo desde que decidí ser torero con 10 años. Por eso decidí, consciente de que me jugaba la temporada y mi actuación en Pamplona, acudir a Istres e intentar hacer valer las cuatro orejas y las dos puertas grandes de Madrid, que no están sirviendo, por el momento, para verme acartelado en las grandes ferias.

De toda la vida, los toreros han decidido dónde y cuándo se jugaban la vida y la carrera, por eso decidí actuar infiltrado y muy mermado en Istres, donde había un foco mayor de atención, debido a la presencia de dos figuras, y tenía la oportunidad –obligado por las circunstancias y la falta de ofertas en las grandes ferias- de dar otro aldabonazo y otro toque de atención para corregir las consecuencias que el sistema está teniendo en mi carrera. Esa decisión provocó que actualmente tenga que tratarme cada día y volver a forzar mi recuperación de cara a la cita con Pamplona, pero mi alma de torero así me lo pidió en aquel momento.

No sé si lo hice bien o mal, pero tomé la decisión porque creo que un hombre y un torero deben decidir dónde se encuentran los puntos de inflexión de su vida y su trayectoria, y yo creí que estaba en Istres.

Pido mil disculpas al municipio de La Brede, donde me ofrezco para estar siempre que quieran contar conmigo e incluso a protagonizar allí una corrida especial en el momento que estimen propicio. Les estaré eternamente agradecido, al igual que a Istres y a Francia en general, una tierra que me ha tratado con categoría y con cariño, a la que siempre llevaré en el corazón y en la que siempre me sentiré como en casa. Aquí me tienen por siempre.

Agradezco la comprensión de los aficionados de La Brede, donde espero ofrecer muchas tardes de toreo, y les manifiesto mi máximo respeto y mi total disposición para compensar mi decisión. Las circunstancias profesionales me llevaron a una apuesta por mi carrera en la que me la jugaba por completo por cumplir un sueño.

Afectuosamente.

Alberto López Simón »

 L’affaire Lopez Simon n’est pas prête d’être classée…à moins d’un accord entre les deux parties.

 

  • Istres : triomphe complet d’A. Lopez Simon

C’est l’invité de dernière minute qui a raflé la mise. Alberto Lopez Simon, porté par ses triomphes madrilènes, a fait complètement oublier l’absence de Manzanares qu’il remplacé. Quatre oreilles et un rabo symbolique par l’indulto, contestable lui, du sixième Zalduendo. Ponce a de nouveau répondu présent par une seconde faena maison, Talavante restant plus en retrait. Un lot de toros de Zalduendo, correctement présenté, de petit volume mais donnant le jeu escompté pour une corrida de figuras, juste de forces, économisé face à la cavalerie et aux banderilles !! Parfait en tout point le dernier, mais de là a le gracier après une seule petite rencontre au cheval…. Mais on a vu d’autres indultos tout aussi généreux sous d’autres cieux

Enrique Ponce (ovation et 1 oreille)

Alejandro Talavante (ovation et silence)

Alberto Lopez Simon (2 oreilles et 2oreilles et queue symbolique)

CR : Toreria.net

Les commentaires sont fermés.