Juan Bautista triomphe à consécutivement à Istres et Châteaurenard

Journée de l’aficion française et corrida MexicaineIstres - Juan Bautista-août

CR et Photos : Toreria.net pour Vuelta

  • Istres : Triomphe de Juan Bautista pour le retour de Patrick Varin le 3 août

La journée de l’Aficion Française dut être amputée de sa partie matinale, les orages de la nuit ayant contraint les organisateurs à annuler la becerrada de 11h00. Drapeaux tricolores au pavois, La Marseillaise au paseillo pour cette corrida franco-française qui marquait le retour ponctuel de Patrick Varin en habit de lumières et qui fut dominée sans partage par Juan Bautista, Mehdi Savalli, décidé, ne pouvant saisir l’opportunité qui lui fut faite devant le dernier toro. Un lot de Robert Margé, bien présenté, de 470 à 510 kg, aux robes variées, tout comme leur moral, chaque torero héritant d’un adversaire sans option et d’un qui permettait de s’exprimer, avec qualité, mais tous avec une faiblesse plus ou moins prononcée. Seul le dernier ira deux fois au cheval, les autres étant économisé voire simulé sur ce tercio.

Patrick Varin (1 oreille et vuelta de sympathie)

Juan Bautista (2 oreilles et 1 oreille)

Mehdi Savalli (ovation et silence après avis)

Belle demie entrée sous le soleil avec un vent léger. Une erreur des torileros fit sortir le second toro de Juan Bautista en 3° position, ce qui modifia l’ordre de sortie, Varin toréant les 1er et 5°, Savalli les 4° et 6°. Remise des prix en piste à l’issue de la corrida. Trophée J. Monnier pour Olivier Riboulet et Trophée P. Pouly pour Juan Bautista avant sa sortie à hombros. Le second toro, n°24 de 480 kgs, fut honoré bien généreusement d’une vuelta posthume. Une minute de silence à la mémoire d’Hubert Yonnet.

RESUME VIDEO

  • Châteaurenard : Juan Bautista, R. Perez et le mayoral en triomphe le 5 août

Châteaurenard-juan bautista

Tous trois sont sortis par la grande porte des arènes à l’issue d’une corrida entretenue et festive due en grande partie au lot de toros de El Torero, propriété de Lola Domecq. Des toros généreux, noble à souhait avec un fond de bravoure et de caste non négligeable, idéaux dans l’ensemble pour le torero, meilleurs les 2°, 5° et 6°, l’avant dernier primé d’une vuelta posthume. Discrets physiquement, seuls les deux derniers seront répétés au cheval ou tous iront avec décision, les deux de Juan Bautista s’avérant plus justes de forces. Dans ces conditions, le public sollicita et obtint trois oreilles pour les deux arlésiens tandis que Michelito ne put suivre le rythme. Même en costume et dans un decorum « charro » avec les mariachis à la musique, Juan Bautista confirmera le très grand moment qu’il traverse tandis que Roman Perez se montrera plus qu’à son avantage.

Juan Bautista (1 oreille et 2 oreilles après avis)

Roman Perez (1 oreille et 2 oreilles)

Michelito (ovation et vuelta après avis)

Trois quart d’arènes sous le soleil en début et vent irrégulier, durée trois heures, minute de silence à la mémoire d’H. Yonnet. Corrida reportée du 20 juillet à cause des orages.

 

Les commentaires sont fermés.