Eauze : Tejela coupe une petite oreille face à un bon toro de Margé

Le reste de la course fut décevante GALERIE PHOTOSEauze-margé-tejela

VOIR LA GALERIE PHOTOS

Toros de Robert Margé de présentation diverse. Le second et troisième furent protestés légèrement pour leur manque de poids et d’armure. Excepté le bon premier, brave lors des seules rencontres (une 3ème n’aurait pas terni sa mobilité) puis noble et mobile, l’ensemble fut décevant, discrets sous le fer, sans fond et transmissions. Plus compliqués les deux derniers.

Déception encore une fois de cette édition comptant pour le concours Toros de France, des lidias peu respectées. Le 2 et 3 furent monopiqués malgré le concours qui en exige deux. La moitié des tercios de banderilles ont également été écourtés. Des mauvaises manies à oublier chez certain.

Matias Tejela (1 oreille et silence) ne profita que partiellement des qualités de son premier adversaire qui partit de loin au cheval. Sa faena fut appliquée mais manquant de transmissions et ne pesant pas sur son opposant malgré sa mobilité. Son second fut réservé et ne se livrant pas.

Alberto Aguilar (ovation et silence) hérita du plus mauvais lot, il fut appliqué face à un premier adversaire manquant de force et fade. Il abrégea rapidement son second combat face à un opposant compliqué.

Thomas Dufau (ovation et silence) se montra à l’aise à la cape avec un répertoire varié : largas puis véroniques finissant par chicuelinas. Il montra de la douceur réussissant à toréer avec relachement et classe face à un noble adversaire mais manquant de force. Son échec aux aciers lui fera perdre un trophée. Le dernier resta sur la défensive et fut peu clair dans ses charges.

Le jury du concours Toros de France a attribué le prix du meilleur picador à Luciano Briceño de la cuadrilla de Matias Tejela qui a piqué le premier toro.

eauze-margé-2013

Les commentaires sont fermés.