Boujan sur Libron : Toros y Campo a dévoilé les ganaderias pour la féria 2019

Le Portugal s’invite à Boujan pour la 5ème édition
Boujan-ganaderias2019

Pour sa 5° édition (29 et 30 Juin 2019), la Féria de « novilladas » Toros Y Campo de Boujan a choisi d’innover en matière de ganaderias et de mettre en avant les encastes minoritaires ainsi que les élevages du Portugal.

Après deux séjours au cœur du campo portugais le choix s’est porté sur les ganaderias de Veiga Teixeira (origine Pinto Barreiros via Oliveira Irmãos), António Silva (origine : Pinto Barreiros, Conde de la Corte) pour les deux novilladas piquées.

Le fer Concha y Sierra (encaste Vasqueño) de l’éleveur français Jean-Luc Couturier, a été choisi pour la novillada non piquée.

Pour Sofia Lapa, jeune ganadera de 20 ans et arrière petite-fille d’António Silva, ce sera une grande première que de présenter ses novillos en France pour la première fois alors qu’António Veiga Teixeira fera un retour attendu dans l’hexagone après sa corrida marquante de 2012 à Orthez.

Une présentation de novillos exceptionnelle pour ces deux ganaderias (tête de camada) ainsi qu’une réputation d’élevages durs et braves au cheval devraient satisfaire l’aficionado a los Toros et définitivement placer la feria de Boujan comme le rendez-vous Torista incontournable du dernier Week-end de Juin.

Boujan-affiche2019

  • Antonio Silva : le toro comme héritage

Herdade Torre do ferrador (Coruche) et herdade Sesmaria dos Pinheiros (Coruche)

Encaste : Pinto Barreiros renforcé par du Conde de la Corte

Mayoral : João Inácio ‘Janica’

C’est en 1928 qu’António Silva, médecin dans le civil et grand aficionado, réalisa son rêve de devenir ganadero de toros de lidia en achetant un lot de vaches et un semental à l’incontournable José Lacerda Pinto Barreiros (Santa Coloma / Conde de la Corte).

D’autres les rejoignirent plus tard sur les terres de Coruche où s’est écrite l’histoire du fer.

Au décès du fondateur, c’est son fils, António Patrício Henriques da Silva, qui perpétua l’œuvre paternelle, restant fidèle au Pinto Barreiros originel tout en le rafraîchissant à la fin de sa vie (1994) par un apport venu de vaches et de reproducteurs de La Cardenilla, élevage très majoritairement marqué par l’origine Parladé – Tamarón – Conde de la Corte.

La ganadería António Silva est une des plus anciennes du Portugal à être demeurée entre les mains de la même famille. En effet, aujourd’hui, l’élevage est officiellement dirigé par Madalena Silva, petite-fille du fondateur, mais c’est sa fille, Sofia Lapa, qui tient les rênes de la sélection et de l’avenir du fer.

Boujan-AntonioSilva-octobre2018

  • Veiga Teixera : le retour en France

Herdade Pedrogão (Lavre – Montemor-o-Novo)

Encaste : Pinto Barreiros via Oliveira Irmãos

Mayoral : José Maria Pinheiro

Ancienneté : 06/05/1928

La famille d’António Francisco Malta da Veiga Teixeira élève des toros de combat depuis plus d’un siècle sur ses terres de Coruche et de Lavre où se trouve la belle quinta de Pedrogão. Les actuels Veiga Teixeira, fleurons de la cabaña brava portugaise, sont nés en 1969 lorsque António José Veiga Teixeira (père de l’actuel ganadero) acheta l’élevage et le fer des frères García Fialho qui le tenaient du Duc de Tovar (Santa Coloma). Le sang fut remplacé par le traditionnel Pinto Barreiros via des achats de vaches et de sementales aux Oliveira Irmãos. Depuis, les Oliveira de Veiga Teixeira ont conservé la beauté, l’harmonie et l’équilibre de leurs lignes ainsi que la réputation de bravoure et de caste qui définit l’élevage.

Boujan-VeigaTeixeira2018

  • Concha y Sierra : le deuxième fer de Jean Luc Couturier

Finca Coste Haute (Saint Martin de Crau)

Encaste : Vasquez

Mayoral : Jean Pierre Odet

Ancienneté : 10/04/1882

C’est en 2012 que Jean-Luc Couturier, déjà propriétaire du fer du Curé de Valverde, rachète à José luis Garcia Palacios l’élevage de Concha y Sierra. Cette ganaderia historique dont l’ancienneté remonte au 10 Avril 1882 n’est plus qu’un trésor en totale décrépitude. Le ganadero français conservera l’intégrité de la caste Vasquez. Les premières sorties en 2018 sont concluantes et Boujan présentera cette année pour la première fois un lot de 4 erales aux robes si particulières.

Boujan-ConchaySierra-2018

Les commentaires sont fermés.