Bellegarde : Adrien Salenc vainqueur du 22ème trophée Nimeño II

Les oreilles pour Carlos Olsina
Bellegarde_carlos Olsina


Photos et CR : Toreria.net pour Vuelta

Adrien Salenc, comme Tibo Garcia présent sur les gradins, toréait beaucoup et triomphe partout avec forces. A Bellegarde, le sort s’est un peu mis en travers de sa route en lui offrant les deux becerros les moins évidents. La logique aurait peut être du passer en second et concrétiser le rêve effleuré du jeune biterrois de voir inscrire son nom au palmarès du Trophée Nimeño II après sa sortie à hombros. Ni l’un ni l’autre n’ont parfaitement maîtrisé leur sujet et je pense que la déception de l’un fut bien supérieure au bonheur de l’autre.

Six erales d’O Fernay y hijas, presentés de jeu et de comportement varié, mansos et querenciosos les 1er et 4°, excellents les 2° et 5°, ce dernier « Romerio », N°15 honoré d’une vuelta posthume, noble et faiblard le 3°, manso et encasté le 6°

Adrien Salenc (ovation après avis et 1 oreille) Après un bel échange de quite, A. Salenc, qui ne banderilla pas son 1er, le brinda à Nimeño II et dut composer avec un adversaire manso, distrait et attiré par le pourtour, se résignant a le toréer en tablas pour lui voler de méritoires muletazos. Guère mieux fut son second qu’il brinda au public après un nouvel échange de quite conclut par saltilleras et qu’il banderilla moyennement. L’élève de la Fundacion El Juli fut prit violemment en attaquant sa faena par cambiadas par un becerros assez réservé après un choc violent dans un burladero. De nouveau la faena se termina prés des planches pour lui voler des passes en s’engageant avant une conclusion caidita.

Carlos Olsina (1 oreille et 1 oreille) Le second Fernay garda le centre du ruedo avec fijeza, se livrant avec alegria dans la muleta de C. Olsina, de meilleur son à gauche, le jeune biterrois en profitant avec un bon toreo au cours d’un trasteo qui culmina sur une série par naturelles plus relâchée. Conclusion par une entière basse efficace. Face au meilleur de l’envoi, il montra à nouveau son envie et son plaisir mais aussi son manque de rondeur, de profondeur ce qui atténua l’impact de son travail appliqué et bien construit, conclut à nouveau d’une lame tombée.

Thomas Ubeda (vuelta et 1 oreille) Varié et alluré avec la cape, T. Ubeda fut moins inspiré avec les garapullos. Avec un becerro noble mais trop juste de forces, la faena ne transmit rien mais permit au jeune nîmois de réciter ses leçons avec allure avec de sécher épée en main tuant d’une lame basse au 4° essai. Il brinda le dernier Fernay à R. Piles après un tercio de banderilles plus efficace. Manso mais avec beaucoup de combativité, le becerro mis à l’épreuve T. Ubeda qui s’en sortira mieux sur la corne gauche, l’autre bord, non dominé, s’avérera bien plus compliqué, le tout s’achèvera, comme pour les cinq autre novillos par une épée bien excentrée….

Après une longue délibération du jury le 22ème Trophée Nimeño II a été attribué à Adrien Salenc alors que Carlos Olsina pouvait tout autant y prétendre. P. Hermé, représentant B. Planchon et l’UCTPRicard a remis au vainqueur un capote de brega.

CR : toreria.net pour vuelta

 Bellegarde_Adrien Salenc-trophée nimeno 2

Les commentaires sont fermés.