Beaucaire : bonjour tristesse dans une mauvaise novillada d’El Palmeral

Vuelta pour Vanegas. Ovation pour Tibo Garcia
Beaucaire-Tibo Garcia2016


Photo et CR : Toreria.net pour Vuelta

Si on excepte le fait que les organisateurs aient voulu offrir une opportunité à une ganaderia (El Palmeral, propriété de Juliette Fano) que l’on voit très peu, et on eu en grande partie le pourquoi de la réponse avec lot manquant de race, de forces, de présence, bref de tout ce qui fait un toro de combat. Pour le reste on peut se poser des questions sur la confection d’un tel cartel. Dans ces conditions, Manolo Vanegas et Tibo Garcia firent ce qu’ils purent tandis qu’on se demande encore comment on peut mettre à l’affiche un garçon comme Sebastian Castillo qui n’a aucune technique, un courage plus que limité et qui a prit la place de n’importe quel des novilleros français que l’on ne programme pas et qui aurait fait bien mieux que ce garçon issu des capeas de rue…. Bref on s’est ennuyés ferme sur les gradins car seul le tercio de banderilles de M. Vanegas au 4° El Palmeral apportera un peu de satisfactions !!!! Pst R. Regal, pluie avant le paseillo et temps menaçant, petit cinquième d’arènes. Déjà programmée à 18h30 ? on annonça un quart d’heure de retard pour cause d’affluence aux guichets ???? Et on finit sous les projecteurs avec un temps frisquet…

Manolo Vanegas (silence après avis et vuelta d’initiative personnelle) Le 1er ira seul au réserve, restant dans le peto mais sans être piqué et dont il ressortit très affaiblit. M. Vanegas construisit une faena essentiellement droitière, tirant le maximum d’un novillo qui n’avait pas les moyens physiques pour exprimer le peu de fond qu’il possédait. Le vénézuélien en terminera d’une demi lame au second essai. Il reçut le 4° par deux largas de rodilla avant que le El Palmeral ne perde déjà une partie de son moral sur un cheval surdimensionné par rapport au volume du novillo. Superbe tercio de banderilles à charge du sud-américain avant un excellent début de faena à genoux et avant l’échappée en tablas du decasté qui ne se laissera voler quelques muletazos au ras de l’estribo. La mise à mort ne relèvera pas le niveau de ce paragraphe..

Tibo Garcia (Salut après avis et salut après avis) Pas grand-chose à offrir de la part du faible novillete qui arrivera au dernier tiers bronco mais mobile et braillard. Tibo Garcia le citera de loin pour bien l’embarquer surtout sur le coté droit avant que le Fano n’arrête de jouer, n’aidant pas le novillero lors de l’ultime suerte qui en perdit tous ses moyens. Guère de forces pour le 5° un peu plus novillo qui s’emploiera dans le peto mais sans vraiment être piqué. T. Garcia essaiera de lier des muletazos sur les deux cotés mais le El Palmeral aura du mal à finir les séries sur ses pattes, donnant des hachazos au passage, et s’éteignant très vite avant qu’a nouveau le tarasconnais ne s’embrouille sérieusement avec les armes !!!

Sebastian Castillo (Silence après avis et silence) Desconfiado d’entrée, S Castillo laissera l’essentiel à sa cuadrilla, elle aussi d’un niveau désespérant. Deux rencontres anodines pour le faible novillo et un cheval de pique qui chute seul, se mettant en fâcheuse posture avec son cavalier. Long tercio de banderilles pour deux paires seulement posées par les subalternes avant la déroute du maletillas vénézuélien qui se demandait ce qu’il faisait là, encore plus lors de la mise à mort à la sauvette en plusieurs tentatives. Il hérita en dernier du novillo de meilleure composition, tant physique que morale qui fut très mal piqué après une réception motivée par les olé ! de broma du public. Le Fano se montra mobile au dernier tiers tout comme, hélas le novillero avec ses muletazos de capéa de rue avant une mise à mort à la va comme je te pousse…

 

Les commentaires sont fermés.