Bayonne : présentation de la corrida Goyesque du mercredi 15 août

Quatre artistes pour une Goyesque
Bayonne-15aout2018

Bayonne a souhaité retrouver sa date prestigieuse du 15 août, en créant, voilà 3 ans, un événement qui a marqué les esprits et les yeux : une corrida goyesque ! Combinaison d’arts multiples, cette corrida unique en son genre, tant par son décor que par sa musique, est l’un des temps forts de la Côte basque en été. Pour ce moment privilégié, il fallait une affiche à la hauteur d’un tel événement.

  • Un artiste au sommet de son art : Juan Bautista

Juan BAUTISTA a signé en 2017 la plus grande saison de sa carrière, faisant l’unanimité autour de lui, avec notamment un succès mémorable à Mont de Marsan, en coupant les 2 oreilles et la queue de son toro.

Cette saison 2018 est similaire à la précédente avec des triomphes d’anthologie à Nîmes (4 oreilles) et Arles (4 oreilles).

Il retrouve Bayonne, l’une de ses arènes fétiches, vêtu d’un habit de lumières goyesque somptueux !

  • Paco Ureña ou la tauromachie retrouvée !

Paco UREÑA, ensuite, le torero que Madrid adule, sorti en triomphe à Bayonne, l’an passé, après avoir coupé 3 oreilles, signant des faenas épiques qui firent parler tous les aficionados. Madrid, Pampelune, Valencia, voilà quelques jours encore, ont vu le phénomène Ureña : un courage exceptionnel, une tauromachie d’une pureté sans limite, authentique, sans fioritures.

Pour le journaliste de Sud-Ouest Zocato : « l’on doit à Paco Ureña à Pampelune les plus sincères, émouvantes et authentiques passes.

Paco s’y met, ne rectifie jamais ses jambes et accepte toutes les trajectoires du toro même si certaines ont tendance à le scruter de près.

Mais une fois encore si la sincérité paye, elle réclame toujours son dû.

Ce toro a décidé de l’attendre au final et lui facturer cash tant de cran. Paco plonge l’épée recta sans la moindre esquive, écopant d’une cornada instantanée au-dessus du genoux droit. La cuisse rougit dans la seconde. Sacré bonhomme que cet Ureña ! ».

  • José Garrido : l’artiste d’Extremadure

José GARRIDO, enfin, que Bayonne a découvert, enchantée, voilà 2 ans pour sa 1ère goyesque, après avoir envoûté la très sérieuse arène de Bilbao.

Il fut l’une des révélations de l’année 2016 avec ce double triomphe mémorable à Bilbao. Mais, Valencia, Burgos, Logroño et … Bayonne purent également savourer sa tauromachie unique, allant même jusqu’à gracier un toro à Nîmes le lundi de Pentecôte. Cet artiste au style très épuré dit et redit à qui veut l’entendre que son meilleur souvenir est … sa Corrida goyesque à Bayonne !

Bon retour à Lachepaillet José !

Bayonne-goyesque2018

  • POUR UNE CORRIDA ÉVÉNEMENTIELLE…

La Goyesque dans le détail : toros, artistes, défilé, décor, fleurissement, …

Bayonne se pare des couleurs de la corrida ce 15 août. Farolillos dans le quartier des Arènes, rivières de fleurs en ville.

Le défilé : Comme pour les précédentes éditions, un défilé sera organisé depuis le site de la Poterne et la Place des basques, jusqu’aux Arènes en empruntant l’avenue Foch : Calèches, alguaciles, arrastre, manolas, …de la couleur, de l’ambiance.

Le décor : Tours de fleurs, 12 rivières de compositions florales accueilleront le public à l’extérieur des Arènes et 26 jardinières de fleurs seront positionnées en bord de ruedo et 20 nouvelles jardinières placées au dessus de chaque escalier.

Les toros : Présent l’an passé pour la clôture de la saison 2017, l’élevage d’Antonio Bañuelos avait marqué les esprits aficionados. Un tel succès lui a ouvert les portes de cette corrida goyesque

L’artiste : Bejas.

Les Arènes de Bayonne ont fait appel pour cette 4ème édition à l’artiste valencien Bejas pour redécorer entièrement le ruedo de la Plaza de Toros.

Un ensemble particulièrement coloré donnera une ambiance totalement différente à cette après-midi de corrida !

Une musique hors pair

Pour un tel événement, après le ténor Eduardo Zubikoa et les choeurs Xaramela, il fallait une touche nouvelle et puissante. Appel a été fait à un Quintet de cuivres remarquables. Carmen, Mission, Gallito, Albeniz, œuvres et maestros illustres pour un moment de grâce et de plaisirs.

Bien entendu, l’harmonie bayonnaise sera présente, sous la direction de Francis Merlin ainsi que les gaiteros du Roi Léon.

Bayonne-Goyesque2017

  • Programme :

– 11h : Novillada sans picadors.

Erales de Alma Serena pour El Luri (Navarre), Yon Lamothe (Adour Aficion), Miguel Polope (Valence) et Isaac Fonseca (Colmenar Viejo).

– 18h : six toros d’Antonio Bañuelos (Burgos) pour Juan Bautista, Paco Ureña et José Garrido

 

Les commentaires sont fermés.