Aire sur l’Adour : Déception entre deux eaux

César Valencia coupe la seule oreille GALERIE PHOTOSCésar-valencia-aire-sur-ladour-2013

Après midi de déception, avec peu de personnes présentes sur les gradins, la météo n’a pas arrangé les choses, la pluie s’incrustant à partir du 4ème novillo. Déception également du point de vue du bétail, où seul les deux derniers sauvèrent la tarde. Les jeunes novilleros auront tenté d’animer ou réanimer une tarde sans rythme par leur courage et leur volonté.

Novillos de Jacques Giraud de présentation correcte mais hétérogène, de comportement varié, les quatre premiers furent décevants, mansos, avisés et compliqués. Les 5 et 6 mobiles, donnèrent un meilleur jeu, permettant plus aux jeunes novilleros de s’exprimer et de réveiller le public.

Mario Alcade (silence et applaudissements) a le mérite et la volonté de vouloir toréer de face. Il servit des séries de bonnes factures avec douceur mais sans rythme et manquant de précisions pendant que le public fuit sous les abris. Il fut long aux aciers.

César Valencia (ovation et 1 oreille) fut généreux et méritant. A l’aise à la cape, il bandérilla son second opposant qui aura permis de réveiller la musique quelque peu endormie. Il finira par s’imposer mais de façon inconstante et fut auteur de deux épées engagées, d’effet très rapide.

Borja Jimenez (silence et vuelta) abrégea son premier lui permettant pas d’autres choses. Il montra sa détermination, recevant a porta goyola (raté) son adversaire et en le banderillant (raté). Il fut auteur de séries méritoires mais tua mal et perdit un trophée.

Voir la Galerie photos

 

Les commentaires sont fermés.